Lire ses 1 078 critiques, Suivre son activité « Mon roi » : Maïwenn, reine de la scie dramaturgique. Que Mon roi exacerbe autant de sentiments contradictoires auprès des critiques et spectateurs est une bonne nouvelle : Maïwenn est une sacrée maligne qui revendique sa place dans un cinéma français dominé par les hommes. J'en ai tremblé et elle fut - comme dans le film - authentique. Le couple Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel, sont tous deux excellents. Celui ci ne fait pas exception. Puisse t-elle continuer à s'exprimer et à nous agacer, ce sera toujours un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Un peu de part de rêve donc quand même au sein de cette histoire de cœur, tranchante et bouleversante dont le fonctionnement torturé est pourtant celui, à plus ou moins grande échelle, de certains couples ! Dependent of medical staff and painkillers, she takes the time to remember the tumultuous love story she lived with Georgio. "Tu me fuis, je te suis; tu me suis, je te fuis !" On sent la femme amoureuse derrière la caméra. *TOP 2 FILM 2015*. Avec Mon roi, elle se surpasse. Outre des personnages parfaitement écrits il faut saluer les acteurs, dont les performances éblouissantes de Vincent Cassel et surtout Emmanuelle Bercot, cette dernière est juste inouïe d'investissement, de justesse et d'émotion. ), suite à une rééducation douloureuse, ce qui n'est pas forcément des plus opportun, ne se justifiant essentiellement et pleinement comme seul prétexte pour une prise de recul, une analyse, une introspection pour Tony. Et puis il y a Georgio…. On reste toujours fasciné par cet engrenage sans fin, où chaque petit rouage avance beaucoup puis recule un peu, afin de faire trembler et se fissurer ce couple de toutes parts, juste avant qu'un petit plâtrage recolle, pile à temps l'ensemble de l'édifice ! Mon Roi, directed and co-written by Maïwenn (that is, film-maker and actor Maïwenn Le Besco) is an unendurable confection of complacent and self-admiring nonsense: shallow, narcissistic, histrionic and fake. 30 abonnés Les services AlloCiné | “Mon roi” is a French romantic drama between a lawyer and an entertainer. Elle y est à nouveau honorée, via le "Prix d'interprétation féminine" accordé à Emmanuelle Bercot, la coscénariste de ce dernier (et déjà créditée comme interprète alors). Lire ses 398 critiques, Suivre son activité The film, Mon Roi, which translates to My King, is a romantic dramatic film directed by Maïwenn about Tony’s toxic relationship with, you guess it, her King. Film, Drama. Il transcende le réel, le repeint aux couleurs vibrantes de son tempérament et de sa sensibilité exacerbée. On ne nous épargne rien des crises de dépression, la plupart du temps supplémentée à l'hystérie, de madame. 56 abonnés : Personnellement ce film m'a bouleversée. ★★☆☆☆ Mon Roi (My King, 2015) is a colourful yet clichéd relationship drama from French actor and director Maïwenn, playing today in competition at Cannes and representing one of several homegrown efforts. 3,5/5. Entre autres, cette scène dans laquelle Vincent Cassel s'improvise serveur. En revanche, le "roi" Vincent Cassel est, lui, excellent (quitte à récompenser un Français, était nettement préférable à Lindon..). Seul le clairvoyant Louis Garrel est le reflet "raisonnable" et bienveillant de l’œil du spectateur... On s'attend a des séquences brutales ainsi qu'à une tension lourde omniprésente, mais la réalisatrice prodige nous gratifie d'un parfait mélange entre tendresse (peut-être un peu trop asexué sur les 20 premières minutes), remises en question du couple et coups de G.... donnant lieu a des séquences très fortes. La grande force du film tient bien sûr à son casting, distingué à Cannes par les frères Coen qui ont choisi de récompenser la performance stupéfiante d'Emmanuelle Bercot. Vincent Cassel nous offre une performance étonnante. D'un presque reportage âpre sur l'étude d'un milieu, celui de la brigade des mineurs, on arrive ici à l'étude profonde et vive d'un couple et de sa relation. Le film percute car il sommeil des vieux démons universels, celui des êtres incompris que nous pouvons être. De Tous ceux qui ont vécu à un moment de leur vie une histoire passionnelle qui emporte tout se reconnaîtront. Cary Joji Fukunaga, Avec Tony (Emmanuelle Bercot) has been admitted to a rehabilitation unit after a severe skiing accident. "Maïwenn est quelqu'un qui provoque la passion. C'est la question que Tony(Emanuelle Bercot) se pose, la question que l'on se pose, une question qui d'ailleurs fait partie de la vie quotidienne, le monde étant surpeuplé de familles recomposées, divorcées etc... On ressent pleins d'émotions à la vue de ce film, on passe par les rires, les pleurs, la passion, la haine, le déchirement, c'est une telle ôde aux complexes sentiments amoureux qu'on en sort quelque peu troublé. Cette histoire d'amour et de haine, cette passion joyeuse puis dévorante, décrite avec beaucoup de réalisme et de justesse, montre très bien le principe de l'addiction : "Tu me fais mal, tu me tues à petit feu mais je t'ai dans la peau et je me refuse à l'admettre car la vie sans toi me semble encore pire". Facebook. By. Un travail sous forme d'une approche psychologique exacerbée très réussie, même si le moment présent du film est représenté par ce passage en hôpital à Berck (? ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute). Micro-critique de Sushi_Overdose Il joue avec mon coeur, il triche avec ma vie, il dit des mots menteurs, et moi je crois tout c'qu'il dit. 391 abonnés 2805 abonnés A déclaré Emmanuelle Bercot. Twitter. Mais on retrouverait nombre de situations similaires dans d’autres classes sociales. Being a French film, “Mon roi” has pervasive symbolism and stylisation. Tom Holland, Daisy Ridley, Mads Mikkelsen, Avec Les étapes que Tony et Georgio traversent sont sans doute assez banales si l'on s'en tient aux statistiques, mais le film de Maïwenn, lui, ne l'est jamais. Revue de presse | Le cinéma de Maïwenn on aime ou pas mais au moins il provoque des émotions. Mais ce n'est pas si simple et c'est là toute la force du film de Maïwenn. Lire ses 48 critiques, de Perversion, cynisme, manipulation, calcul, plaisir et séduction pour l'un, puis admiration, dévotion, amour, fascination pour l'une, donnant un mélange explosif qui se retourne parfois dans un sens ou dans l'autre en fonction de ce que chacun utilise comme arme envers l'autre ! Préférences cookies | C'est un point de vue et il est majoritairement masculin. 1171 abonnés Gagarine, The Nest, Falling, Suivre son activité Le film provoque des émotions, des chocs, il bouscule. Merci Maïwenn. Emmanuelle Bercot donne tout. Elle ne mérite en rien cette distinction ! Maïwenn nous propose là un film dur, très dur, éprouvant loin de la douceur habituelle et fleur bleue de la romance cinématographique ! With Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel, Isild Le Besco. Pour sa quatrième réalisation, Maïwenn force un peu le trait de ses personnages, haut en couleurs, psychologiquement instables, mais parvient néanmoins à rendre crédible cette étude d’un couple, scruté pendant dix années consécutives, dans ses moments les plus intimes : coup de foudre, passion dévorante, amour dévastateur, enfant désiré puis déchirement, rupture violente, puis amour de nouveau… La caméra immersive de la réalisatrice suit de près deux acteurs formidables, Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel, qui se livrent corps et âme à jouer ce couple de bourgeois nombrilistes. Vincent Cassel and Emmanuelle Bercot in Mon Roi. Lire ses 5 129 critiques, Suivre son activité Le film regorge de passages très drôles surtout dans la première heure, avec des dialogues qui font souvent mouche. Ce film aurait pu être banal mais Vincent Cassel, véritable illustration du Louis XIV moderne et surtout Emmanuelle Bercot splendide et véritable virtuose, parviennent a le rendre passionnant, a nous faire partager les différents ressentis et finalement a nous pousser a leur intenter leur propre procès sur les torts partagés. Fanny Liatard, Jérémy Trouilh, Avec Mon Roi – first look review. Cassel est évidemment l'interprète idéal pour jouer le séducteur narcissique et il est juste et surtout au diapason d'une Emmanuelle Bercot qui a l'occasion de démontrer toute la palette des émotions sans jouer la surenchère (bon, si, une ou deux fois). Louis Garrel, Paul Hamy, Isild Le Besco, entre autres, sont parfaitement justes. Elle a du talent et une âme de combattante. Tandis que Tony elle, aime cet homme qui l'étonne et l'amuse, la déstabilise mais finit par évoluer aussi, en souhaitant une stabilité, un mari, un père,... Maïwenn n'a pas seulement fait de la direction d'acteur, elle a su porter à l'écran une incarnation de ce que peut être la possessivité dans un couple. Personnages "secondaires" très bien vus, beaucoup d'humour aussi et heureusement, on sort secoué de ce film très fort. WhatsApp. MON ROI de Maïwenn n'a pas failli dans sa mission : retourner les cœurs, celui de Tony, celui de Georgio… et le mien, c'est certain. Un amour inconditionnel, fort, et explosif. Lire ses 1 446 critiques, Suivre son activité Time Out says. Maïwenn filme la vie, l’amour. L'un des meilleurs films 2015 en ce qui me concerne. Lire ses 5 critiques, Suivre son activité Le scalpel entre à vif, remue ce qui est à remuer, n'oublie rien de rien, pour nous expliquer toute l'ambiguïté du fonctionnement ou du dysfonctionnement de ce couple... The reliance on hefty chunks of flashback, while formally clunky, is not as much of a problem as a redundant and overlong subplot about Tony’s friendship with a group of younger fellow patients in the hospital. Ce film est tout simplement beau car il transpire d'un réalisme dérangeant. Son cinéma lui ressemble." C'est une lutte en quête de la norme, une lutte de l'égo face à la puissance insubmersible du désir amoureux. Tony can be a frustrating character for not being able to see Georgio for what he truly is, and for constantly ending up back in his bed, even after it is clear he is an arch manipulator. Mon Roi, the latest film from the French actress and director Maïwenn, is a great, ... Land, review: a grieving Robin Wright takes to the hills, but forgets to bring a plot. Politique de cookies | Emmanuel Bercot and Vincent Cassel star in “Mon Roi.” Courtesy of Cannes Film Festival. 248 abonnés Ce destin qui se consume avant de craquer littéralement dans la souffrance la plus intense qui soit. Il va forcément divisé. Publicité | Mon Roi, also known as My King, is a 2015 French drama film directed by Maïwenn.The film stars Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel and Isild Le Besco (Maïwenn's sister). Alors certes il n'est pas dénué de défauts (c'est aussi ce qui fait son charme) avec quelques excès dans la mise en scène et quelques longueurs (en particulier dans les scènes du présent au centre de rééducation, peu pertinentes) mais il n'en demeure pas moins fort, plutôt fin sur la psychologie des personnages, leurs rapports de domination, leur attraction et leur rejet, jusqu'à la dernière seconde. Elle ne s'est pas mise en scène mais elle est hyper présente. On ne comprend pas tous les comportements de Georgio et Tony, l'un comme l'autre sont finalement "fous" bien qu'on soit bien evidemment pris d'une progressive compassion pour Tony, incarnée par Emmanuelle Bercot plus transcendante que jamais, donnant la réplique à un Vincent Cassel d'un charisme déconcertant. 156 abonnés Mais même dans les situations de crise les plus graves, il est toujours bien plus simple de vivre au cinéma que dans la vie ! Kevin Macdonald, avec Lire ses 1 284 critiques, Suivre son activité C'est peu dire que je l'attendais au tournant celui-là ! Comme dans ses précédents films, Maïwenn démontre ses immenses qualités de directrice d'acteurs, je n'ai jamais vu Vincent Cassel aussi bon, il est même phénoménal ici, Emmanuelle Bercot montre une belle intensité de jeu (même si un peu trop hystérique par moment) et Louis Garrel est très drôle dans le rôle du frère désinvolte. Des séquelles qu'il m'a laissé, j'ai eu l'immense privilège de dire droit dans les yeux d'Emmanuelle Bercot qu'elle était magistrale dans ce film. Tahar Rahim, Jodie Foster, Contact | Lire ses 178 critiques, Suivre son activité Tony is admitted to a rehabilitation center after a serious skiing accident. Tout est outrance dans son film. It was selected to compete for the Palme d'Or at the 2015 Cannes Film Festival. La reconstruction physique avec ses gros plans est fragmenté comme l’histoire de Tony et de Georgio. Lire ses 1 811 critiques, Suivre son activité Mon Roi Review. 104 abonnés Linkedin. Seremi Nureni Bana, Germain Brechot, Par les membres ayant fait le plus de critiques, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, The Suicide Squad - La présentation des personnages VO, Raya et le dernier dragon Bande-annonce VF. De charme, de drôlerie, de tendresse, d'arrogance, de lâcheté, de mauvaise foi. Le montage ingénieux qui fait le parallèle entre la descente aux enfers de cette femme transie d'amour pour un homme qui ne la ménage jamais et les efforts qu'elle produit pour à nouveau mettre un pied devant l'autre est une très belle idée. Mon Roi est un film fort, un film d’amour, un film sur l’amour. he histrionic emotion register of the performances in this French drama undermines a candid and sometimes perceptive portrait of an abusive relationship. Pour cette démonstration à feu et à sang, Emmanuelle Bercot se frotte et se donne à Vincent Cassel avec une puissance, une vérité terrible, tandis que l'acteur est d'une cruauté, d'un calcul épouvantable ! Thème peut-être éculé d'un manipulateur qui essayera, volontairement ou involontairement, d'anéantir sa victime. Quelques situations répétitives peuvent paraître invraisemblables. Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil McCraven, De La réalisatrice de « Polisse » empile les moments de pétage de plomb et de rabibochage sexuel entre une avocate et un restaurateur. L'un prend, l'autre donne et cède sous forme d'une lutte, d'un marché de tous les instants... Cette "performance" est sans doute ce qui lui a valu sa récompense cannoise. Tout est écorché, rude, extrêmement viscéral, fait de rires, de larmes, de cris, de douleur... « Mon Roi » est une bonne grosse merde très typique du film franchouillard intello-pleurnichard qui se regarde le nombril pendant deux plombes avec ce couple du style « je t’aime moi non plus mais je sais pas pourquoi ni ce que je veux ». Elles trouvent, dans leur finalité, toute l'habileté de Maïwenn à les rendre plausibles. They fight a lot, but chemistry keeps them together. Données Personnelles | Encore une fois Maïwenn a réussi à me bluffer avec ce film à la fois puissant, drôle et épuisant (dans le bon sens du terme). During therapy, she gradually comes to terms with her turbulent and destructive marriage to charismatic narcissist Georgio (. Toujours amoureuse de son bourreau. Film Review: Mon Roi. J'acquiesce complètement. Mon Roi is in selected cinemas from Friday 27th May. C'est ce qui rend son travail si intense et si unique dans le cinéma français. La relation entre ces deux personnes devient vite toxique, Georgio souhaitant s'engager dans la voie de la vie de famille tout en conservant ses habitudes de noctambule satryasique, chronique d'une catastrophe annoncée...J'ai également apprécié l'interprétation de Louis Garrel. Je n'avais pas du tout aimé Polisse de Maiween, ayant eu au mieux de l'indifférence pour les agents qui peuplaient cette unité de police spécialisée des les moeurs, l'hystérie des rapports humains et la présence des acteurs retenus (notamment Joey Starr) n'avaient rien arrangé sur mon ressenti. [Mon Roi] becomes increasingly frustrating since over the course of a decade, Tony continues to make the same mistakes repeatedly, never learning the obvious lesson. « Mon Roi » est une bonne grosse merde très typique du film franchouillard intello-pleurnichard qui se regarde le nombril pendant deux plombes avec ce couple du style « je t’aime moi non plus mais je sais pas pourquoi ni ce que je veux ».